Bernard.Tartois@wanadoo.fr

1990 et 1991

 

 

 

 

Elle fut découverte par Christophe Colomb en 1493.

C'était "LA" phrase culturelle !

Les guides et encyclopédies vous diront le reste...
Vous êtes tranquille, maintenant nous passons au tourisme.

 

 

 

 

 

  • Ces pages réalisées à une époque préhistorique de l'internet où les modems tournaient à 14.000 puis plus tard à 28.000 bits nécessitaient des temps de chargement très longs.

    C'est pourquoi les photos sont peu nombreuses et en petit format.

 

 

 

 

  • Nous avons eu la chance d'effectuer deux séjours d'une semaine en Guadeloupe : la première fois en novembre 1990 pour l'arrivée de la Route du Rhum qui a vu la victoire de Florence Arthaud et la seconde en décembre de l'année suivante, émerveillés par la beauté des sites et la gentillesse des habitants.



    7000 km "avalés" en un peu plus de huit heures d'avion sont nécessaires pour rejoindre ce petit paradis.

 

 

  • Un grand papillon vert aux ailes déployées qui se serait posé sur la grande bleue : telle apparaît la Guadeloupe.

    Exception à la règle, nous n'avons pas parcouru cette magnifique île en camping-car mais avec une voiture de location.

    Soleil, plages blanches, cocotiers, mer d'un bleu comme on n'en fait plus ont été le délicieux cocktail que nous avons dégusté chaque jour.

    Le dépaysement est total.

 

 

 

 


(validité vérifiée en juin 2013)

 

  • Si vous voulez tout savoir sur cette île : visitez le site d'Antilles Info Tourisme.

  • Une page perso très complète sur "Karukéra", l'île aux belles eaux. Son auteur, Bertrand DEGODET sait de quoi il parle : il y vit...

  • Lonely Planet présente une soixantaine de destinations dans le monde. Pour chaque fiche pays, on trouve des informations générales et des conseils de voyages.

  • Les guides du Petit Futé proposent des informations pratiques, des cartes, des photographies et une description des principaux sites touristiques.

  • On ne présente plus le Guide du Routard. Son site est bourré d'infos sélection des lieux à visiter, photos, liens, bibliographie etc...

  • Le forum des voyageurs : fr.rec.voyages.

  • Pour les passionnés de vacances itinérantes, il existe un forum de discussions, le CCLF (Camping-Car Liste Francophone)
    http://fr.groups.yahoo.com/group/cclf.

  • Nous sommes des milliers à raconter et à illustrer nos voyages sur le web.
    Uniterre accueille et rassemble nos expériences en terre étrangère.
    En quelques clics, retrouvez les pages persos consacrées au pays qui vous intéresse.
    A recommander !

  • Dans le même esprit, I-VOYAGE recense plus de 500 récits de voyages dans le monde entier.

  • Les librairies du voyage.
    Une source de documentation inépuisable associée à de bons conseils sur place et à la vente par correspondance:
    . Itinéraires: 60, rue Saint Honoré, 75001 PARIS - 01.42.36.12.63.
    . Ulysse: 26, rue Saint Louis-en-l'Ile, 75004 PARIS - 01.43.25.17.35.
    . Le Vieux Campeur: 2, rue Latran, 75005 PARIS - 01.43.54.52.27.
    . L'Astrolabe: 46, rue de Provence, 75009 PARIS, - 01.42.85.42.95.

N'hésitez-pas à me signaler d'autres sites concernant ce pays !

 

 

 

  • Nous avions emporté le Guide Hachette Visa qui nous a paru tout à fait suffisant.

 

  • Office Départemental du Tourisme : Tél: 590-82.09.30. Fax: 590-83.89.22.
 

 

 

  • Dans la mesure du possible, ne faites pas comme nous !
    il est préférable de privilégier un séjour de deux semaines : huit jours sont très (trop) vite passés.

 

  • Nous avions retenu les services de l' Hôtel Golf Marine *** de Saint-François.
    Bon accueil, confortable, repas et animations très corrects.
    Chaque soir nous écoutions pour notre plus grand bonheur des orchestres typiques et dansions des biguines endiablées.
    Il est indispensable d'obtenir une chambre qui donne sur la piscine. Côté golf, vous risquez d'entendre des vélomoteurs pétaradants pendant une bonne partie de la nuit...

  • Si vous ne venez pas pour vous prélasser sur les plages mais pour visiter, je conseillerais de réserver un hôtel proche de Pointe-à-Pitre : en toute logique vous passerez deux jours à parcourir Grande-Terre et le reste de votre temps sera consacré à Basse-Terre beaucoup plus intéressante à mon goût.
    Se rapprocher du chef-lieu vous évitera de parcourir matin et soir les 35 km qui séparent Saint-François de Pointe-à-Pitre.

 

  • Les loueurs de voitures sont bien évidemment très nombreux aussi bien à l'aéroport que dans les hôtels.
    Attention aux périodes "chaudes" comme Noël et le jour de l'an qui sont particulièrement demandées.

  • Pour le déjeuner, nous avons constaté que la plupart des petits restaurateurs locaux n'assurent pas un service des plus rapides.

    Il n'est pas rare de passer, contraint et forcé, plus de deux heures à table. On regarde sa montre pour savoir si l'on aura le temps de terminer les visites prévues.
    La nuit tombe vite, dès 17 h 30 en hiver...

  • Les plats servis sont le plus souvent de qualité.
    Il faut impérativement commencer le repas par un ti-punch (cela fait patienter...) puis goûter aux spécialités locales que sont les acras, ces petits beignets servis chauds contenant de la morue, le cabri cuisiné en colombo, la langouste grillée, les lambis ou les ouassous, ces délicieuses écrevisses.

 

  • Il fait beau, il fait chaud. La moyenne se situe entre 22 et 30° heureusement rafraîchie par les alizés.

    Une courte et forte averse d'une dizaine de minutes peut être fréquente.

    Personne n'est à l'abri d'une dépression tropicale : pluie et vent fort sont au rendez-vous pendant deux ou trois jours. On supporte une petite laine pour dîner le soir.

 

  • Au volant, soyez particulièrement prudents : les conducteurs locaux aiment la vitesse et ont souvent des comportements imprévisibles. Plus de cent morts chaque année dûs aux accidents de la route...
 

 

Mail reçu le 12 juin 2007 de Véronique :

Si l'on en croit son témoignage, j'emprunte le titre à un vers d'Athalie de Racine :

"Que les temps sont changés !"

 

  • Je viens de visiter votre site sur la Guadeloupe. Vous y avez été en 1990 et 1991 et vous semblez avoir été émerveillés par tant de beauté. C'est normal.

    Pour notre part, nous y avons séjourné quatre années consécutives, de 2002 à 2006, et je peux vous assurer que la Guadeloupe a bien changée depuis. Nous étions à CAPESTERRE-BELLE EAU.

    Les sites dont vous parlez sont devenus sales, les plages ne sont pas nettoyées, des détritus traînent ici et là sur les routes etc.

    Les gens de tous les jours vous regardent avec dédain (heureusement il y a toujours quelques braves personnes)…

    Dans les hôtels, on vous dévisage comme l'intrus que vous êtes.

    Dans notre vie de tous les jours, nous n'avons entendu que parler de l'esclavagisme, comme si nous, nous y étions pour quelque chose !

    Pour notre part, nous avons adoré toute la côte sous le vent de la Guadeloupe. Là, les gens y sont différents, gentils, aimables.

    Nous avons adoré également les Saintes, Marie Galante et surtout Saint-Martin, incomparable avec la Guadeloupe elle-même.

    Au fait, l'Allée Dumanoir est condamnée. Vous ne pouvez plus la faire en voiture mais en grande partie à pied, car depuis, bien des travaux de contournement de la ville de Capesterre-Belle Eau ont été faits.

    Bref, maintenant si vous deviez y retourner, vous y trouveriez sans aucun doute, beaucoup de changements.

    Vous savez ce qu'il manque le plus actuellement en Guadeloupe ?
    Et bien tout simplement une Ecole du Sourire et de la Courtoisie. Elle ferait sans aucun doute des merveilles. Les Guadeloupéens se plaignent que les touristes ne viennent plus. Et bien pour ma part et de l'avis de beaucoup cela ne m'étonne pas du tout : on y vient une fois et cela suffit. On a vite compris que l'on y est indésirable, croyez-moi.

 

  • Voilà ce que je voulais vous écrire sur la Guadeloupe. Tout cela en vous répétant que quelques gens malgré tout restent très sympathiques mais bon, c'est vrai, il faut les trouver.

    Bien à vous et à bientôt.

    Véronique.

 

 

Si vous ne souhaitez pas lire le récit complet,
quelques
photos ensoleillées vous attendent.