Bernard.Tartois@wanadoo.fr    

 

 

 

 

  • La Corogne est la plus grosse cité de Galice.
    Si ce n'est son vieux quartier, nous l'avons trouvée laide et austère comme toutes les villes que nous avons traversées jusqu'à maintenant. Très difficile de stationner.

    Plus du tiers des prises de la pêche espagnole est débarquée ici ou à
    Vigo.
    C'est de ce port qu'est partie en 1588 l'invincible armada espagnole en direction de l'Angleterre.
    Voir la Tour d'Hercule, un des plus vieux phares en activité datant du IIème siècle.

 

  • Malpica, abrité par le cap San Adrian, petit port très sympa et animé. Faire un tour à la criée. Nuit sur le quai.
 

 

  • Nous essayons de longer la côte au maximum. Malheureusement la route est le plus souvent éloignée de quelques kilomètres de la mer.

 

  • Toujours beaucoup de circulation. Heureusement il fait un temps splendide. La chaleur et le vent sont omniprésents.

 

 

  • Agréable excursion au Cap Finisterre, pointe Nord-Ouest de la péninsule ibérique, par une route qui dispense de jolies vues sur la mer.

 

 

  • Muros est un havre de paix aux maisons typiques. L'important port de Ribeira nous fait changer d'ambiance. Joli panorama sur les Rias Bajas au Mirador de la Curota.

 

 

  • Nuit sur le port de Porto Sin. Fontaine sur la gauche à la sortie de la ville et quelques commerçants.

 

  • Agréable soirée sur une falaise juste avant Portonovo. Elle pourrait accueillir plusieurs centaines de camping-cars dans un cadre superbe et nous sommes ... seuls.

 

  • Puis se succèdent villages de pêcheurs, stations estivales ou minuscules ports comme Sanxenxo et Combarro. Nous rencontrons toujours très peu de camping-cars mais sommes saturés de cette circulation, de ces embouteillages à l'entrée de chaque village, de ces centaines de voitures qui se rendent à la plage. Nous ne descendrons même pas jusqu'à Vigo distante de 30 kilomètres...

 

 

  • Santiago de Compostela. Stationnement à 300 m du centre dans un cadre de verdure le long du parc qui longe l'Auditorio de Galicia. Possibilité d'y passer une nuit tranquille.

    Santiago a su nous réconcilier avec la Galice. C'est une ville séduisante qui depuis le moyen-âge attire les foules de pélerins. Ses vieux quartiers aux rues étroites, ses palais, sa cathédrale et ses nombreuses églises et couvents en font un centre mystique de renommée internationale.

 

 

  • Au hasard de votre promenade vous admirerez la Place de la Quintana qu'anime la vie étudiante, le Monastère San Martin Pinario ou l'Hôpital des Rois Catholiques transformé en somptueux parador et bien sûr la Cathédrale.

    De nombreux cafés aux terrasses sympathiques et de bons petits restaurants vous attendent.

 

  • Fêtes de Saint Jacques du 15 au 31 juillet.

 

  • Puis c'est le retour par Oviedo, Santander, Bayonne...
    Deux jours de grand bonheur en Pays Toy dont
    Luz-Saint-Sauveur est le centre touristique (merci Clo et Daniel !) et il faut malheureusement mettre le cap sur la région parisienne.

 

 

  • Comme vous vous en êtes rendus compte très rapidement, ce voyage nous a un peu déçu.
    Nous essaierons de faire mieux la prochaine fois... ;-)

 

 

merci de votre visite !

 

A voir également :

Les Pyrénées Aragonaises
La Navarre, la Rioja et
La Castille y Léon
L'Andalousie
La Galice 2010

 

 

Bernard.Tartois@wanadoo.fr