Bernard.Tartois@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 


-Météo de la Côte d'Or -

 


 

Après le succès de l'édition 2000, Laurent SINZELLE a réuni
les camping-caristes internautes de C.C.L.F. durant le week-end de la Pentecôte dans la belle ville de Beaune.

 

 

  • Faisant suite à une canicule de plus de quinze jours, c'est malheureusement sous un ciel gris que Beaune nous accueille le vendredi soir.

 

  • Le parking de la Boulaize situé à moins d'un kilomètre du centre ville est un havre de paix.

    En bordure d'une petite rivière, il est situé au milieu des arbres, tout près d'un magnifique parc.

 

  • Pour y accéder en venant de Paris, le plus simple est d'emprunter le boulevard circulaire, puis de prendre la direction d'Auxerre et après avoir parcouru 500 mètres, de tourner à droite.

 

  • Le samedi matin est consacré au ravitaillement dans le gigantesque Champion de la ville en compagnie des sympathiques Belges Annick et Pascal B. et de leurs adorables petits hommes.

 

Les mascottes...
- Sébastien et Maxime, les craquantes mascottes de la rencontre -
 

 

  • A notre retour, d'autres Belges (Jeanine et Guy D.), nous attendent en compagnie de la famille JLP 26. Les tables, les chaises, les verres et les bouteilles sortent des camions comme par magie à une vitesse vertigineuse et nous faisons connaissance.

 

  • L'après-midi, Nicole entraîne tout ce petit monde pour une visite des Hospices.
    A l'abri de remparts ronds comme un tonneau, ils déterminent chaque année le cours des plus prestigieux vins de Bourgogne récoltés dans les vignobles tout proches.

    Parfaitement conservé, l'Hôtel-Dieu fondé en 1443 par Nicolas Rolin est un bijou architectural du Moyen-Age.
    Ce qui frappe tout d'abord est le contraste extraordinaire qui existe entre l'austérité voulue de la façade extérieure et la richesse de la cour intérieure.
    Au lendemain de la Guerre de Cent ans, la ville souffre de misère et de famine. Les trois quarts des habitants sont sans ressources.
    Il est décidé de créer un hospice pour les "pôvres".
    Une rente annuelle, des vignes et des salines le dotent. De nombreux artistes le décorent.

 

  • Construit autour de la cour d'honneur bordée d'arcades en bois, les façades gothiques et surtout les toits polychromes sont de toute beauté : ils sont recouverts de tuiles multicolores qui dessinent d'extraordinaires figures géométriques.

 

 

  • Deux galeries superposées permettaient aux soeurs d'assurer leur service à l'abri des intempéries. Au milieu de la cour, un puit orné de ferronnerie gothique assurait un approvisionnement très pratique aux Hospices.

 

  • L'Hôtel-Dieu a rapidement acquis une grande renommée pour la qualité de ses soins: les soeurs ont accueilli et soigné de nombreux malades qu'ils soient indigents ou bourgeois.

    Ces derniers, grâce à leurs dons, ont permis d'agrandir et d'embellir l'hôpital.

 

 

  • La grande salle des pauvres servait de réfectoire. Son immense voûte en forme de carène de navire est richement décorée. La chapelle en fait partie intégrante : elle permettait aux pensionnaires d'assister aux offices sans avoir à se déplacer.

 

  • Nous parcourons également d'autres salles qui accueillaient les malades puis arrivons dans la cuisine dominée par son imposant vaisselier. Nous remarquons la vaste cheminée à deux foyers et le gigantesque tournebroche.

    La pharmacie est assez impressionnante avec ses étains et ses innombrables pots de verre et de faïence qui contenaient les ingrédients les plus divers.

    Le polyptyque du XVème siècle termine cette agréable visite: il représente le jugement dernier . Il était accroché au dessus de l'hôtel dans la chapelle et ouvert lors des grandes fêtes.

 

 

  • Les Hospices possèdent plusieurs vignobles. Ils procèdent chaque année pendant trois jours à une vente aux enchères de renommée internationale.


    Les bénéfices retirés leur permettent de continuer l'oeuvre charitable entreprise depuis plusieurs siècles.

 

 

  • A leur retour, tout le monde est là, même Guy Troll, le "Président" du C.C.L.F, qui a fait son arrivée sous les applaudissements d'une foule en délire.

    Une courte averse d'une intensité rare voit déployer tous les stores.

    Le campement s'organise et les barbecues entrent en action.
    Excellente ambiance. Voyages, camping-cars, C.C.L.F. et internet alimentent les conversations jusqu'à deux heures du matin.

 

 


 

  • Chacun a apporté des spécialités de sa région et nous faisons de nombreuses découvertes fort appréciées.

 

 


 

  • Le lendemain dimanche, Nicole réveille tout le monde en apportant les croissants. Nombreux papotages, atelier micro et mécanique et c'est le grand moment: la photo de famille.
    Votre serviteur subit la raillerie de certains (toujours les mêmes...) quant à la petitesse de son pied ! Pourtant, je chausse du 46...
    6 Belges et 20 français sont immortalisés.

 

 

-C.C.L.F. - Beaune 2001 -

En haut et de gauche à droite :
Sébastien B. tenu par Claude S, Stéphane P., Pascal B., Guy T., Laurent S.,
Jean-Pierre R., Jean-Luc P., Mireille S., Philippe S., Guy D., Bernard T..
 

En bas et de gauche à droite :
Emmanuel B., Frédéric T., Annie, Nicole T., Annick G., Solange R., Annick B. et Maxime, Marco S.,
Danièle S., Françoise P., Sylvie S., Jeannine S, Stéphanie B..

 

 

 

  • Une balade en ville pour découvrir les attraits de ses ruelles bordées de maisons anciennes, de ses hôtels Renaissance aux façades ouvragées, de ses cours intérieures, de ses caves voûtées et de ses jardins et nous retrouvons à nouveau devant des apéritifs, des tonnes de cochonnailles et de salades composées.

 

 

 


 

 

  • A regret trois équipages nous quittent déjà.
    Nous allons nous consoler de leur départ au Marché aux Vins de Bourgogne.

    Dans une cave, 18 tonneaux nous proposent de déguster quelques délicieux breuvage comme le Pouilly-Fuissé, le Meursault, le Côte de Beaune, le Givry, le Pommard, le Nuits-Saint-Georges, le Gevrey-Chambertin ou le Volnay.

    Tout le monde sort bien gai...

 

 

  • Promenade dans la ville très animée et retour au parking où de nouvelles festivités se déroulent jusque tard dans la nuit.

 

 

 

 

 

 

  • Agréable surprise le lundi : Saint Zelle nous apporte des croissants tout chauds.

    Le ciel est bleu et le soleil réchauffe rapidement l'atmosphère. C'est un peu rageant après le temps très moyen de ce week-end...

    Les camping-cars partent un à un et les adieux sont assez émouvants. Certains ont 500 ou 600 km à parcourir pour regagner leurs pénates.

    Nous suivons leur exemple, bien décidés à nous revoir prochainement.
 

 

 

 

 

 

- Mars 2007 -

  • Nous avons découvert l'aire de services de Beaune et y avons fait escale en revenant de Camargue :
    Prendre la sortie 24, puis direction "Centre ". Le parking est situé sur l'avenue Charles de Gaulle, juste après l'hôtel Mercure, en face de la station BP.

    Très bien éclairé par de nombreux lampadaires, il est à cinq minutes à pied du centre historique.

    Six places pour les camping-cars mais aussi une centaine pour les voitures qu'il est possible éventuellement d'occuper. Le stationnement est gratuit et les services à 2,50 euros par jeton inséré dans une borne Flot Bleu.

    Aucun bruit pendant une nuit du samedi au dimanche qui n'est pourtant pas généralement réputée pour être une des plus calmes en ville.

    A recommander.

  • Le parking de la Bouzaize est toujours accessible aux camping-cars et aussi tranquille.

  • De divines pâtisseries comme on en rencontre très peu souvent au "Palais des Gourmets", 14 place Carnot.
 

 

 

 

Merci à tous pour cet agréable week-end passé en votre compagnie.



Délicieuses pages à déguster sans modération sur le site mondialement reconnu :
"Bétaillère for ever",
celles de notre Claude Salomon national. Rires et sourires assurés !

http://salomon.claude.free.fr/
 

 

 

Vous voulez partager votre expérience du camping-car et des voyages,
ou faire profiter de vos astuces ?
Une liste de diffusion vous est consacrée:

  CCLF: Camping-Car Liste Francophone
http://fr.groups.yahoo.com/group/cclf

Cliquez ICI pour vous abonner gratuitement à CCLF


 

"Les Animos"
- Photo : Stéphane PORTAL -

Laurent SINZELLE, Jean-Pierre ROSSI, Bernard TARTOIS et Guy P. TROLL.
Quatre des cinq animateurs-modérateurs du C.C.L.F. en 2001,
Il ne manque que Patrick LORIT.

 

 

 

 

- RETOUR CARTE DE FRANCE -

 


Bernard.Tartois@wanadoo.fr
http://perso.orange.fr/bernard.tartois/