Bernard.Tartois@wanadoo.fr
 



 

A voir également :
Lubéron 2011
Alpes de Haute-Provence 2011


Dans le même circuit 2002 :
- Le Lubéron - Le Verdon et ses gorges -
-
Le Nord des Alpes-Maritimes - Les Alpes par les grands cols -

 

 

 

SISTERON
et
Le PAYS de FORCALQUIER -

 


- La météo des Alpes de Haute-Provence -

 

 

Tantôt âpre et sauvage, tantôt doux et serein,
le Pays de Forcalquier sait mêler harmonieusement couleurs, senteurs et saveurs.
Il sait rester à la rencontre des mondes alpins et méditerranéens.

 

 

 

 

  • 23 juillet 2002 :
    Après une semaine aussi agréable qu'ensoleillée dans le Lubéron, nous arrivons à Simiane-la-Rotonde.

 

 


1 : Simiane-la-Rotonde - 2 : Oppédette - 3 : Reillanne -
4 : St Michel-de-l'Observatoire - 5 : Forcalquier - 6 : Mane - 7 : Lurs -
8 : Villeneuve - 9 : Sisteron - 10 : Château-Arnoux - 11: Gréoux-les-Bains -

 

 

 

 

Ce symbole vous indique un bon coin
où passer la nuit, un point d'eau, des toilettes, un restaurant, etc.

   

 

  • Nous allons suivre une partie d'un itinéraire du Michelin Vert consacré à la Haute-Provence et plus précisément au Pays de Forcalquier.

    Ici, les villages cernés par les forêts, les champs de blé et de lavande ont été construits sur les hauteurs comme pour échapper au temps.

 

 

 

 

  • A Simiane-la-Rotonde, nous garons le camping-car sous les arbres dans le village bas, juste à côté d'une fontaine.


    Elle est la bienvenue car il ne nous restait plus qu'une quinzaine de litres d'eau.

 

  • Avec la chaleur, l'ascension à cette petite cité de caractère aussi propre que pittoresque est assez fatigante. Les ruelles sont très en pente mais l'on ne manque pas de découvrir de belles et hautes maisons accolées.

    Les façades sont presque aveugles du côté de la plaine pour constituer un rempart et ouvrent à l'opposé portes diamantées et fenêtres à linteaux sculptés sur l'intérieur de la cité.

    Il y a aussi les halles qui offrent un joli panorama et l'église Sainte Victoire.
 

 


 

 

  • Tout en haut, la rotonde est un ancien donjon du château.

    Elle abrite en été un festival de musique ancienne.



 

 

 

 

  • Nous redescendons chercher le camion pour passer la nuit sur le parking de la rotonde. L'endroit qui domine toute la campagne avoisinante est tout simplement merveilleux.

    On note l'importance de la production de lavande et de lavandin dans l'économie agricole.

    A recommander chaudement !

 

 


- Le parking de la Rotonde -

 

 

 

  • Il fait beau mais le mistral souffle fort. Ce midi, il sera délicat de déjeuner comme d'habitude à l'extérieur...
    Avec cette chaleur, nous apprécions tout particulièrement notre grand lanterneau Sweiss qui nous apporte lumière et aération.


    Une route sinueuse nous mène à
    Oppedette hameau fort bien restauré perché sur un socle rocheux qui domine un canyon.

    C'est un village de bout du monde, de haut du monde avec en toile de fond des collines drapées de vert.

    Son charme réside principalement dans la rusticité de ses maisons construites en pierres sèches en parfaite harmonie avec l'environnement et dans ses ruelles silencieuses.


 


- Chaque jour, nous traversons d'immenses champs de lavande -

 

 

  • Un peu plus loin, Reillanne nous accueille le temps de grimper à la chapelle Saint Denis en cours de restauration. Depuis la terrasse, on admire de jolies vues sur le village.

 

 


 


 

  • Sur la place une fontaine permet de faire le plein d'eau.

    Il y a également un boucher, un boulanger et une supérette.



 

 

 

 

 

  • Un spectaculaire feu de forêt volera la vedette au moulin de Montfuron.

    C'est très impressionnant et navrant de voir brûler tous ces hectares.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Achat de melons et de basilic et nous allons passer la nuit sur l'aire de services de Saint- Michel - l'Observatoire.

    Nous sommes six camping-cars, c'est raisonnable...





 

  • Toujours du mistral au réveil. Ce jeudi sera une journée de semi-repos.

    Il ne nous est malheureusement pas possible d'effectuer la visite de l'Observatoire qui n'est ouvert au public que le mercredi après-midi.
    Dommage car cela nous aurait intéressé.

    Son installation ici s'explique par la pureté de l'atmosphère dans cette région. Sa réputation et les instruments astronomiques qu'il renferme ont une renommée internationale.

 

 

  • Le vieux village a beaucoup de charme et promet une belle promenade tout au long de ses ruelles étroites et escarpées qui ne manqueront pas de vous mener à l'église haute.


    Nous remarquons de belles façades.


    Encore plus haut, un sentier mène à une table d'orientation depuis laquelle le point de vue est superbe.

 

 

  • Un peu de ravitaillement au supermarché "Casino" de Forcalquier et nous garons le camion sur l'un des nombreux parkings.

    Nous grimpons à l'assaut de la vieille ville en franchissant la Porte des Cordeliers.


    Une rue en forte pente nous mène à la Terrasse Notre Dame-de-Provence d'où la vue sur les alentours est impressionnante.

    La chapelle est ornée de statues d'anges musiciens et de saints de Provence.

 

 

 

 

 

 

  • Malgré ce qui est indiqué dans tous les guides, le Couvent des Cordeliers, devenu privé, ne se visite plus.
    Après être entré dans la massive église Notre Dame, nous nous dirigeons sur
    Mane.

 

 

  • Pour notre plus grand bonheur, nous rencontrons souvent sur le bord de la route des marchands de fruits et légumes.

    C'est une occasion de plus de parler de la région avec les autochtones.



 

 

 

 

  • Dans un cadre enchanteur, le Prieuré de Salagon qui dépend de la commune de Mane, se compose d'une église, d'un logis prieural et de bâtiments annexes à usage agricole.


    Les abords sont aménagés en jardins : jardin médiéval, des senteurs, des temps modernes, écologiques...

 

 

 

 

  • Le stationnement nocturne étant malheureusement interdit sur le joli parking, nous choisissons la solution de facilité en allant passer une seconde nuit sur l'aire de Saint Michel - l'Observatoire.
    Cinq camping-cars sont déjà présents.

 

 

  • Départ pour Mane distant de moins de 10 km.

    Traditionnelle promenade dans les rues escarpées qui mènent au château puis visite de l'église Saint André sur la place principale.

    Rien de bien extraordinaire.

 

 

 

 

 


- Déjeuner sur le parking de Salagon -

 

 

 

  • Architecture de pierre sur fond de collines boisées, dominant une vaste plaine, le village de Daufin est splendide.

    Passé un de ses portails d'accès, nous constatons qu'il a conservé son aspect médiéval. Nous flânons dans ses ruelles caladées.


    Il restera un de nos coins préférés parmi tous ceux que nous venons de voir ces derniers jours.

 

  • A sa base se trouvent deux parkings où il est possible de passer la nuit. Très beau panorama depuis la terrasse de l'église au clocher de tuiles vernissées qui occupe le point culminant.

 

  • Nous reprenons la route pour Lurs. L'arrivée par le Sud en fin d'après-midi offre une vue somptueuse sur tout le village accroché au rocher qui jaillit d'une forêt d'oliviers.
 

 

  

 

 

  • Depuis la terrasse on domine la vallée de la Durance.

    En passant sous la porte de l'Horloge, des ruelles escarpées bordées de roses trémières nous font découvrir des maisons aux portes anciennes et des restes de remparts médiévaux.


 

 

 

 

  • On nous déconseille vivement de passer la nuit sur le parking du monastère de Ganagobie en raison de nombreux vols qui auraient eu lieu ces derniers temps.

    Nous filons sur l'aire de services de Villeneuve. Elle est agréable, ombragée et bordée d'oliviers. Pas de concentration là non plus, nous ne serons que six camping-cars à y dormir.

 

 

 

 

  • Le lendemain, nous faisons un détour pour visiter Sisteron.

    En venant du Sud par la Départementale 4, la vue sur la cité est tout simplement époustouflante.
    Le village s'étage sur un impressionnant rocher. La citadelle couronne le tout.
    Profitant de sa position stratégique à la tête d'un défilé, elle fut édifiée très tôt pour contrôler les allées et venues et de défendre des multiples convoitises.
 

 


- Sisteron -

 

 

  • Il y a un parking camping-cars avec borne "Flot Bleu" cent mètres après la fin du tunnel.
    Un sentier forestier mène à la citadelle en une quinzaine de minutes.

 

  • Il est 15 heures et c'est l'heure à laquelle nous attaquons l'ascension.
    En pleine canicule !

    Pentes, escaliers et terrasses nous font parvenir en haut du chemin de ronde.

    Les vues sur la ville basse, la Durance et la campagne sont impressionnantes.
 

 

 

 

 

  • Un peu plus bas, la chapelle éclairée par des vitraux modernes abrite maintenant des expositions. On atteint ensuite la "Guérite du Diable" qui, elle aussi, propose un superbe panorama.
    Le retour nous permet de découvrir le théâtre de plein air où a lieu le festival de plein air.

 

 

 


 

  • Nous redescendons vers la ville basse.
    Sympathiques rues piétonnes très animées qui nous dévoilent l'église Notre Dame, la Tour de l'Horloge ou la jolie porte d'Ornano. Certaines ruelles ne font pas plus d'un mètre cinquante de large.

 

  • La soirée s'avance et il est temps de piquer 10 km au Sud, sur Château-Arnoux.
    Un très violent orage fait descendre la température de plus de 10° en quelques minutes.

 


- Le Relais-Château "La Bonne Etape" -

 

 

  • Nous dînons au Relais-Château "La Bonne Etape".

    Excellent repas dans cet ancien relais de poste du XVIIIè où l'accent chante dans l'assiette.

    Créativité, service attentionné et cadre ont concouru à nous faire passer une soirée mémorable. Pour le repas gastronomique, il faut compter 250 euros à deux, apéritifs et vins compris.


    Petite anecdote amusante : il nous était tout à fait possible de partir sans régler la note car, dans beaucoup d'hôtels-restaurants, il y a peu ou pas de rapports entre la restauration et l'hôtellerie lors du service.
    Au moment de demander l'addition, on me rétorque : "Ne vous inquiétez-pas, on comptera les repas avec la chambre !".
    "Nous sommes à la chambre 12 (qui existait !)".
    "Très bien, pas de problème, passez une bonne nuit !"
    Seuls détails, nous n'avions pas de chambre et le lendemain nous serions repartis...

 

 

  • Le soleil est revenu. Je fais le plein d'eau aux toilettes publiques sur le parking où se dresse un panneau d'information. Nous achetons notre pain quotidien et redescendons vers le Sud.

    La nationale étant encombrée, nous lui préférons la D4 qui longe l'autre rive de la Durance.

 

 

  • Halte au magasin d'exposition et de dégustation du Moulin des Pénitents au village des Mees dans lequel nous sommes fort bien reçus.

    Il est situé sur la D4, route de
    Dabisse.

    Achat d'une excellente huile d'olive A.O.C..

 

 

 

 


- L'HUILE D'OLIVE A.O.C. DE HAUTE - PROVENCE -
  • Globalement, cette région A.O.C. est cernée par les villes de Sisteron, Manosque, Moustiers-Sainte Marie et Digne-les-Bains.

    Tronc trapu, "mate" volumineuse, ramure vigoureuse, feuillage dense et retombant, l'olivier de Haute-Provence a une allure majestueuse.

    Sur les coteaux de la moyenne vallée de la Durance, les vergers d'oliviers se développent depuis plus de 600 ans.

    De leurs olives à maturité tournante, à partir de la deuxième quinzaine de novembre, est extrait un pur jus de fruit, une huile d'olive au caractère prononcé du vert, saveur d'artichaut, de banane ardente et complexe.
 

 

 

 

 

 

  • Une heure de route et nous poursuivons notre voyage dans le Verdon à Gréoux-les-Bains.

 

 Si vous voulez nous suivre...

 

 

 

sinon...

 

- RETOUR CARTE DE FRANCE -

 

Bernard.Tartois@wanadoo.fr